Menu

Affiche du Kobudo Taikai 2014

Dimanche 9 février 2014, le Nippon Budokan a accueilli les représentants de 35 écoles traditionnelles d'arts martiaux Japonais à l'occasion de la 37e édition du Kobudo Embutakai. Cette démonstration annuelle est l'une des manifestations les plus importantes prenant place à Tokyo, l'autre événement important dans le monde des Koryu étant la démonstration se tenant au mois de mars au sanctuaire de Meiji Jingu. Les conditions n’étaient pourtant pas idéales cette année puisque l'une des plus fortes tempêtes de neige vues depuis plus de vingt ans était passée sur l'ensemble du pays la veille, tuant 11 personnes, laissant 40 000 foyers sans électricité, et conduisant à l’annulation de plus de 700 vols. Malgré cela, la passion de tous ces experts originaires de tout le Japon les a pourtant conduits à braver les éléments pour rejoindre un Tokyo recouvert de 27 cm de neige afin de présenter leurs arts respectifs. Je me suis évidemment rendu à l’évènement et je vous propose ici de visionner 11 des 35 démonstrations de la journée.

Je dois avouer que jusqu’à très récemment, les démonstrations de Koryu avaient tendance à me laisser de marbre, mais depuis que j'ai commencé à m'investir sérieusement dans mon propre Koryu, le Daito-ryu Aiki-jujutsu, j'ai développé un œil un peu plus affûté et cela me permet aujourd’hui de mieux apprécier les qualités et l’héritage technique plusieurs fois centenaire des disciplines présentées.

Jiki Shinkage-ryu Naginata-jutsu

Le Jikishinkage-ryu Naginata fut fondé il y a environ 500 ans par Matsumoto Bizen-no-Kami Naokatsu (1467-1524) à partir des techniques d’épée du Kashima et du Kurama-ryu.

Jiki Shinkage-ryu Naginata-jutsu démontré par le Soke Sonobe Masami et Ogiwara Haruko

Yagyu Shinkage-ryu Heiho

Le Yagyu Shinkage-ryu est l'une des plus anciennes écoles de sabre du Japon. L’école Heio a substitué ce terme à celui de Kenjutsu afin de mettre en avant le fait que cette variante de l'art n'est pas seulement une forme d'escrime, mais aussi une stratégie.

Yagyu Shinkage-ryu Heiho démontré par le 22e Soke, Yagyu Koichi

Daito-ryu Aiki-jujutsu

Les techniciens chargés de démontrer le Daito-ryu Aiki-jujutsu étaient les cadres de ma propre école, le Takumakai. Ce fut aussi l'une des très rares apparitions de Mori Hakaru (83 ans), le directeur général du Takumakai et rien que cela justifiait à mes yeux de faire le déplacement. Il était assisté par l'un des instructeurs en chef du groupe, Kawabe Takeshi (8e Dan) et de ses élèves. Étant moi-même un élève de Kobayashi Kiyohiro Sensei, le manager du Takuamkai et de Chiba Tsugutaka Sensei, le directeur honoraire, il était très intéressant pour moi de voir les spécificités du travail de ces deux instructeurs que je n'ai jamais rencontré.

Daito-ryu Aiki-jujtsu démontré par Mori Hakaru Sensei et Kawabe Takeshi Sensei

Enshin Ryu Iai Suemono Giri Kenpo

Enshin Ryu Iai Suemono Giri est une école issue des techniques développées par Hayami Naga Mon Mori Enshin, un des gardes du corps de l'Empereur Ogimachi (1557-1586).

Enshin Ryu Iai Suemono Giri Kenpo démontré par le Soke Masumoto Takakazu et ses élèves

Wado-ryu Jujutsu Kempo

Le style de Karaté Wado-ryu fut créé en 1934 par Otsuka Hironori à partir de ses connaissances en Karaté Shotokan et en Shindo Yoshin-ryu jujutsu. C'est son fils et successeur, Otsuka Hironori II qui a démontré les techniques du Wado-ryu sur plusieurs types d'attaques à mains nues ou avec arme.

Wado-ryu Jujutsu Kempo démontré par Otsuka Hironori II

Bokuden-ryu Kenjutsu

Le Bokuden-ryu est une école de Kenjutsu fondée par Tsukahara Bokuden (1489-1571), un pratiquant de Tenshinsho-den Katori Shinto-ryu qui fut instructeur du Shogun Yoshiteru Ashikawa. Le concept central de l’école est de "se battre sans les mains" et l'une des histoires qui circule au sujet de Bokuden raconte qu'une fois où il fut provoqué en duel, il s'arrangea pour que la rencontre prenne place sur une île et une fois que son adversaire eu débarqué du bateau, il poussa le bateau et fit route en arrière, le laissant seul sur l’île.

Bokuden-ryu Kenjutsu démontré par Koyama Hidehiro, l'actuel Soke

Owari Kan-ryu Sojutsu

L'Owari Kan-ryu a été fondé en 1671 par Tsuda Gonnojo Taira Nobuyuki (1654-1698) de la province d'Owari dans la région de Nagoya. La spécificité du kuda-yari (管枪 , litt. lance tube) de l'Owari Kan-ryu se trouve dans la présence de la kuda, une section de tube en métal qui entoure le bâton, permettant de chasser instantanément et de retirer la lance avec beaucoup de précision et de rapidité.

Owari Kan-ryu Sojutsu démontré par le Soke Kato Isao et ses élèves

Mizoguchi-ha Itto-ryu Kenjutsu

Le Mizoguchi-ha est une branche de l'Itto-ryu fondée par Mizoguchi Shingoemon Masakatsu, qui fut l’élève du second Soke du Ono-ha Ittō-ryū, Ono Jiroemon Tadatsune. Bien qu'issues de celles du Ono-ha Itto-ryu, les techniques du Mizoguchi-ha sont bien distinctes et on peut être excusé de penser que les deux arts n'ont pas de relation, même si en réalité c'est bien le cas. Aussi, et bien que le Mizoguchi-ha soit originaire du clan Aizu, c'est bien le Ono-ha Itto-ryu que Takeda Sokaku a étudié, et pas le Mizoguchi-ha même si l'origine commune avec celle de Sokaku pourrait le laisser penser.

Mizoguchi-ha Itto-ryu Kenjutsu démontré par Naganuma Sensei

Hasegawa-ryu Yawara-jutsu

Le Hasegawa-ryu est un courant de jujustu (aussi appelé Yawara) créé par Hasegawa Hidenobu au début de l’ère Edo. L'actuel Soke est maître Kuwahara dont les élèves se sont chargés de la démonstration.

Hasegawa-ryu Yawara-jutsu

Kashima Shinto-ryu Kenjutsu

Le Kashima Shinto-ryu est une école qui, comme le Bokuden-ryu Kenjutsu, trouve son origine dans l'art de Tsukahara Bokuden. Les ancêtres de Bokuden étaient les gardiens du sanctuaire Kashima et des épéistes reconnus en Katori Shinto-ryu. C'est de cet héritage que Bokuden a tiré son incroyable technique.

Kashima Shinto-ryu Kenjutsu démontré par l'actuel Soke Yoshikawa Tsuenetaka et ses élèves

Yagyu Shingan-ryu Kacchu Heiho

Le Yagyu Shingan-ryu est une école de Heiho (stratégie) fondée durant l’ère Edo par Takenaga Hayato. L’école met en avant les techniques anciennes prévues pour des combattants en armure.

Yagyu Shingan-ryu Kacchu Heiho démontré par Hoshi Hirofumi et ses élèves

À propos de l'auteur
Guillaume Erard
Biographie
Fondateur du site en 2007, Guillaume est un passionné de culture et d'arts martiaux Japonais. Après avoir pratiqué le Judo pendant l'enfance, il débute l'Aïkido en 1996 et le Daïto-ryu Aïki-jujutsu en 2008. Il détient actuellement les grades de 4e Dan en Aïkido (Aïkikaï) et 2e Dan en Daïto-ryu Aïki-jujutsu (Takumakaï). Guillaume est également passionné de science et d'éducation et il détient un doctorat en Biologie Moléculaire depuis 2011. Il vit à Tokyo et travaille comme consultant pour la recherche médicale. > Voir le profil complet

Autres articles sur le sujet