Menu

Le répertoire technique du Daito-ryu Aiki-jujutsu est extrêmement large et malgré les efforts de Takeda Tokimune pour le codifier et l’uniformiser, plusieurs curriculums existent et certains se chevauchent partiellement. La branche du Daito-ryu ayant pour origine le dojo du Journal Asahi a cela de notable qu'il est extrêmement influencé par la pratique de Ueshiba Morihei, autant que de celle de son Maître, Takeda Sokaku, puisque les deux ont enseigné successivement au sein de ce groupe auquel appartenaient, entre autre, Hisa Takuma et Nakatsu Heizaburo.

Composantes Techniques

Le répertoire du Daito-ryu Aiki-jujutsu comporte plusieurs éléments et à haut niveau, ceux-ci se rejoignent dans la technique.

Jujutsu (柔術)

Il s'agit des techniques à mains nues qui nécessitent souvent le placement d'atemi et qui consistent en des projections, des étranglements, et des immobilisations articulaires.

Aiki no jutsu (合気之術)

Il s'agit des techniques à mains nues en appliquant les principes aiki (合気) via des mouvements circulaires.

Aiki jujutsu (合気柔術)

C'est le moment ou on met en jeux une combinaison des deux systèmes pour aboutir à la création d'un grand nombre de techniques.

Répertoires Techniques

En Daito-ryu Aiki-jujutsu, il existe 2 884 techniques : Des techniques de projections, d'immobilisation, et de désarmement à partir d'idori, tachiai, hanza handachi, ushiro dori. Quand Hisa Takuma a reçu le Menkyo Kaiden (免許皆伝, certificat de transmission totale) de Takeda Sokaku, le densho (伝承 ; document regroupant la liste des techniques traditionnelles) était le suivant :

Nom du CatalogueNombre de Techniques
Programme Secret (秘伝目録, Hiden Mokuroku) / Premier Programme (Shoden, 初伝) 118
Technique d'Aïki (合気之術, Aiki-no-jutsu) 53
Mystère Secrets (秘伝奥義, Hiden Ougi) 36
Techniques secrètes de Daito-ryu Aiki d'épée double (大東流合気二刀流秘伝, Daito-ryu Aiki Nito-ryu Hiden)  
Techniques de Self-Defense (護身用の手, Goshin'you-no-te) 84
Interprétation de l’Héritage (解釈相伝, Kaishaku Souden) 477
License de Transmission Complète (免許皆伝, Menkyo Kaiden) 88

Il faut noter que toutes les écoles ne listent pas les techniques de Nito-ryu dans leur densho. En revanche, les lignées Hisa Takuma/Nakatsu Heizaburo, elles, les comprennent. Il est en outre intéressant de constater que Nito-ryu n'est pas mentionné dans la progression technique présente sur le site de de Kondo Katsuyuki, le successeur de Takeda Tokimune, en dépit du fait que le Menkyo Kaiden qu'il a reçu de Takeda Tokimune mentionne cette partie du cursus. Le Menkyo Kaiden qu'a reçu Hisa Takuma de Takeda Sokaku mentionne également le Daito-ryu Aiki Nito-ryu Hiden.

k-kondo-menkyo-kaidenCertificat de Menkyo Kaiden décerné par Takeda Tokimune à Kondo Katsuyuki

On distingue en outre les techniques "visibles" omote (表), qui sont enseignées à tous et qui sont démontrées au public, et les techniques "cachées" ura (裏) qui sont enseignées seulement aux élèves avancés et que l'on ne montre pas en démonstration.

Le Souden (総伝)

Les lignées issues du dojo du Journal Asahi d'Osaka disposent en outre d'un recueil supplémentaire : le Souden. Le Souden est un recueil de 547 techniques au sein de 11 volumes cataloguant les techniques enseignées par Ueshiba Morihei (volumes 1 à 6 ; de 1934 à 1936) et Takeda Sokaku (volumes 7 à 9 ; de 1936 à 1939) au Journal Asahi d'Osaka. Il existe grâce au fait qu'une fois le cours fini, les élèves avaient pris l'habitude de prendre des photos des techniques et de recenser scrupuleusement ce qu'ils venaient d'apprendre. L'organisation du Souden est très différente de celle des autres curriculum de Daito-ryu Aiki-jujutsu, elles n'ont pas de nom et sont organisées par volume, en ordre séquentiel. Aujourd'hui, les élèves de Hisa Takuma et Nakatsu Heizaburo apprennent les techniques du Souden, dont le fondement est l'Aiki, en parallèle de celles du Shoden.

sodenExtrait du Souden

Il est admis que le niveau technique nécessaire pour les effectuer est très élevé et que la connaissance des curriculum de base est indispensable avant de les aborder. De plus, comme tout recueil de photos, il n'est utile que comme aide-mémoire et il serait futile de l'aborder sans instruction de la part de quelqu'un ayant lui-même appris ces techniques. Peu de personnes les connaissent encore à ce jour et certaines des techniques du Souden ont purement et simplement été oubliées.

Cependant, je ne sais pas s'il [Hisa Takuma] se rappelait de 100% [des techniques] car il ne se référait jamais aux photos du Souden quand il enseignait.

Mori Hakaru - Aiki News issue 82, p. 14

Documentaire Japonais sur le Takumakai et les techniques de Souden. J'ai ajouté des sous-titres en Français, cliquez sur CC.

Grades et Certificats

Dans le système traditionnel d'enseignement des Budo, à chaque niveau d'apprentissage, l’élève reçoit un rouleau qui répertorie toutes les techniques du niveau apprises (目録は, mokuroku). De façon plus inhabituelle, il semble qu'en Daito-ryu Aiki-jujutsu, l’écriture de ces rouleaux (巻物, makimono) était à la charge de l’élève, et pas du maître. Takeda Sokaku se contentait visiblement d'apposer son sceau sur le document une fois écrit.

makimono-chibaQuelques-uns des makimono de Chiba Tsugutaka Sensei

Nakatsu Sensei m'a dit que lorsqu'on recevait un certificat de Sokaku Sensei, on devait écrire son propre catalogue technique, et qu'il se contentait de signer le parchemin une fois rempli.

Chiba Tsugutaka - Entretien avec Chiba Tsugutaka

Plus récemment, le système de grades Dan a aussi été introduit en Daito-ryu Aiki-jujutsu par Takeda Tokimune. La raison est que le progrès est devenu plus lent de nos jours car la fréquence de pratique est moindre, et que par conséquent, il peut se passer vingt ans avant que le pratiquant ne reçoive son premier certificat traditionnel, le Hiden Mokuroku. Les grades Dan ont donc été introduits afin de pouvoir délivrer des certificats intermédiaires pendant ce laps de temps. Le système traditionnel et le système Dan cohabitent au sein de la plupart des groupes de Daito-ryu aujourd'hui.

Niveaux de progression

En plus des grades et certificats, il existe quatre niveaux de profondeur en termes de connaissance :

Shoden 初伝 : début de transmission

Le Shoden est le tout premier catalogue que le pratiquant de Daito-ryu apprend. Il a été formalisé par Takeda Tokimune à Hokkaido et contient les 118 techniques du niveau Hiden Mokuroku, organisées en cinq parties (条, kajo). Dans son enseignement de Daito-ryu Aiki-jujutsu à Osaka, Ueshiba Morihei n'utilisait pas cette organisation. Néanmoins, il est intéressant de constater que les cinq principes d'Aikido, que Ueshiba appelait lui-aussi kajo avant guerre, et qui sont devenu kyo (教, enseignement) ensuite, suivent de très près la logique de l’organisation technique de Tokimune.

L’élève apprend l'ukemi, le taisabaki, le tesabaki et l'ashisabaki. Les techniques apprises consistent à se défendre contre les frappes, les saisies, et les armes.

  • Ikkajo (一ケ条) - 30 techniques
  • Nikajo (二ケ条) - 30 techniques
  • Sankajo (三ケ条) - 30 techniques
  • Yonkajo (四ケ条) - 15 techniques
  • Gokajo (五ケ条) - 6 techniques
    • Taninzudori - 1 technique
    • Emonodori - 5 techniques

Par conséquent, même si le Daito-ryu de Hokkaido n'a pas dans son ADN l'enseignement de Ueshiba Morihei, au contraire de celui d'Osaka [lire plus à ce sujet] ou de Shikoku [lire plus à ce sujet], il est tout de même pertinent d'en apprendre le Shoden puisque la logique est semblable à celle des principes d’Aïkido. Le Shoden constitue en fait une introduction idéale au Daito-ryu pour les Aikidoka.

shoden-wakimachiTechniques du Shoden aux portes du Dojo de Wakimachi (Daito-ryu Aiki-jujutsu Shikoku Hombu)

La maîtrise des techniques du Shoden, dont le fondement est le Jujutsu, occupe en général le pratiquant jusqu'au cinquième Dan.

Chuden 中伝 : milieu de transmission

Il s’agit ici de techniques avancées de jujutsu avec de grands mouvements comme en aikido, l'entraînement aiki consiste en la combinaison de ces techniques avec la série Shoden. A ce niveau, il est permis de faire de grands mouvements, de faire plusieurs pas et d'utiliser un peu de force.

Okuden 奥伝 : Transmission Secrète

A Okuden, les mouvements sont aussi petits que possible. La respiration, le timing et les cercles sont utilisés à la place de la force, les techniques sont courtes et rapides, et l'attaquant peut être projeté sans le toucher. Les réflexes de l'attaquant sont utilisés contre lui, et il est facile d'utiliser le corps de l'adversaire comme une extension de soi-même.

Kaiden 皆伝 : Transmission Totale

Ce sont les techniques secrètes. Le vrai aiki consiste toujours en des techniques douces qui ne fonctionnent que lorsque tout le corps et la respiration sont utilisés. L'attaquant est légèrement touché et les techniques sont si petites que même les budoka expérimentés ne peuvent pas voir ce qui se passe. L'aspect le plus fascinant du Daito-ryu est que la force physique n'est pas nécessaire pour venir à bout de l'adversaire, sa propre puissance est utilisée contre lui.

Les élèves sont en général classés en termes de niveaux de profondeur et on retrouve cet organigramme sur les Nafudatake (名札掛け, plaque de noms) affichés dans les dojo traditionnels.

wakimachi-nafudatakeNafudatake du Shikoku Hombu de Wakimachi.

Daito-ryu Aiki-budo ou Daito-ryu Aiki-jujutsu ?

L'origine du nom Daito-ryu Aiki-jujutsu sera discutée plus tard mais il est bon de préciser que deux entités existent sous les noms respectifs de Daito-ryu Aiki-budo et Daito-ryu Aiki-jujutsu. Il semble que Takeda Sokaku n'utilisait que le nom Daito-ryu Aiki-jujutsu. Cependant, son fils Tokimune, a établi une distinction entre Daito-ryu Aiki-budo et Daito-ryu Aiki-jujutsu. C'est au sein de ce dernier qu'il décernait les grades Dan. Il n'aurait en fait donné de certificats sous le nom Daito-ryu Aiki-jujutsu qu'à deux de ses élèves, le reste ayant reçu des certificats de Daito-ryu Aiki-budo. L'une des raisons pour ce changement tient probablement en la volonté de Takeda Tokimune d'ouvrir l'enseignement du Daito-ryu à un plus grand nombre de personnes.

Les pratiquants du dojo du Journal Asahi, eux, ont étudié directement avec Takeda Sokaku et ils ont tous reçu des certificats de Daito-ryu Aiki-jujutsu. Nakatsu Heizaburo a reçu le certificat de Kyoju Dairi et Hisa Takuma, le Menkyo Kaiden, le certificat le plus élevé que Sokaku ait jamais décerné.

nakatsu-heizaburo-kyoju-dairi-1Certificat de Kyoju Dairi en Daito-ryu Aiki-jujutsu délivré par Takeda Sokaku à Nakatsu Heizaburo en 1937

Le certificat de Kyoju Dairi (教授代理, instructeur représentatif) recense les techniques de niveaux Shoden Mokuroku, Aiki no Jutsu, Hiden Ogi et Go Shin'You no Te. Le certificat de Menkyo Kaiden contient l'ensemble du densho de Daito-ryu Aiki-jujutsu. Etant moi-même issu des lignée de Nakatsu Heizaburo et de Hisa Takuma, j'ai reçu des certificats en Daito-ryu Aikijujutsu, mais pas en Daito-ryu Aiki-budo, et je ne connais donc malheureusement pas les différences entre ces deux systèmes d'enseignement de Takeda Tokimune.

takuma-takeda-menkyo-kaidenTakeda Sokaku et Hisa Takuma (ce dernier présente son diplôme de Menkyo Kaiden)

Ueshiba Morihei a lui aussi reçu le Kyoju Dairi en Daito-ryu Aiki-jujutsu de Takeda Sokaku le 16 septembre 1922 et il délivrait lui-même des certificats Hiden Mokuroku en Daito-ryu Aiki-jujutsu à ses propres élèves avant la guerre.

takeda-eimeroku-ueshibaExtrait du registre (英名録, eimeroku) de Takeda Sokaku montrant le nom de Ueshiba Morihei et la mention "Kyoju Dairi"

La place des armes

Certaines écoles de Daito-ryu Aiki-jujutsu, en particulier celles liées à Takeda Tokimune, enseignent les armes au sein de leur cursus, en particulier des formes du Ono-ha Itto-ryu et de Kendo (gendai budo qui dérive lui-même en grande partie du Ono-ha Itto-ryu).

Le style de sabre incorporé dans le Daito-ryu est le Ono-ha Itto-ryu. [...] Pour apprendre le Daito-ryu, il est absolument essentiel d’étudier le sabre.

Takeda Tokimune - Aiki News issue 87, p.11

Il semble que cette citation soit à mettre en parallèle avec celle-ci :

Vous ne pratiquez pas l'Aiki-budo tant que vous ne pratiquez pas le sabre autant que le jujutsu, c'est à dire, tant que vous ne pratiquez pas ensemble le Daito-ryu et le Ono-ha Itto-ryu.

Takeda Tokimune - Aiki News issue 88, p.45

D'autres lignées comme celle de Hisa Takuma, qui pourtant est le seul à avoir reçu le certificat de transmission complète de Takeda Sokaku, mettent moins l'accent sur les armes.

Ueshiba Sensei faisait ce genre de choses [pratiquer avec des armes], mais je n'ai jamais appris aucune de ces choses. J'ai seulement appris les techniques à mains nues. [...] De lui aussi [Takeda Sokaku] je n'ai appris que les techniques à mains nues.

Hisa Takuma - Aiki News - Daito-ryu Aiki-jujutsu Masters, p. 112

Il est d'ailleurs intéressant de constater que le successeur de Tokimune, Kondo Katsuyuki, semble remettre en cause une grande partie du cursus transmis par son maître, en particulier les armes :

Tokimune Takeda a inclu dans ses cours de l'Aiki-Kempo, des kata de Kendo, du Ono-Hatto-Ryu [sic, NDT : il s'agit certainement d'une erreur de transcription et il faut lire : Ono-ha Itto-ryu] et d'autres techniques qui n'avaient aucun rapport avec le Daito-ryu-Jujutsu afin d'éviter d'enseigner les techniques de Daito-ryu. Dans la série Ikkajo, il modifiait les techniques afin que la plupart des élèves ne les comprennent jamais. Quand il enseignait le Ono-Hatto-Ryu - qui consiste à passer d'une position intermédiaire à une position haute et à couper tout le corps de la personne en mettant toute la puissance dans le bout de l'épée - il l'expliquait différemment des techniques Daito-ryu.

Kondo Katsuyuki - Black Belt Magazine, mai 2006, p. 88
À propos de l'auteur
Guillaume Erard
Biographie
Fondateur du site en 2007, Guillaume est un passionné de culture et d'arts martiaux Japonais. Après avoir pratiqué le Judo pendant l'enfance, il débute l'Aïkido en 1996 et le Daïto-ryu Aïki-jujutsu en 2008. Il détient actuellement les grades de 4e Dan en Aïkido (Aïkikaï) et 2e Dan en Daïto-ryu Aïki-jujutsu (Takumakaï). Guillaume est également passionné de science et d'éducation et il détient un doctorat en Biologie Moléculaire depuis 2011. Il vit à Tokyo et travaille comme consultant pour la recherche médicale. > Voir le profil complet

Tagged under: Souden Shoden