Gert van Tonder et les jardins Japonais

Gert van Tonder et les jardins Japonais

Je parlais récemment d'un certain nombre de rencontres que j'avais pu faire au cours d'une conférence sur le thème de Ma (間) à l’université du Tohoku. Cette conférence rassemblait une quinzaine de scientifiques et artistes, tous spécialistes reconnus dans leurs disciplines respectives.

La personne dont je voudrais parler cette fois-ci est quelqu'un dont le parcours n'est pas très éloigné du mien. Gert van Tonder est un docteur en neurobiologie de l’Université de Kyoto qui, à un moment de sa vie, a décidé de consacrer une grande partie de son temps et de son énergie à un aspect de la culture japonaise, dans son cas les jardins japonais. Une autre connexion notable entre nous est que Gert fut aussi le professeur d'Emmanuel Marès, un élève de Okamoto Yoko Shihan qui se passionne également pour le jardinage.

Atelier de Gert Van Tonder deal al conférence sur la "MA"Gert expliquant les bases du jardin miniature japonais (Photo par Prof. Kitamura Yoshifumi).

Lors de cette conférence, Gert nous a expliqué lors d'un cours magistral, puis un atelier, les arcanes du jardin japonais. Sensé copier la nature, le jardin japonais est aussi une invitation à la contemplation et à la réflexion intérieure. Le thème de la conférence étant le Ma, Gert nous a expliqué que bien qu'une part importante de l'espace des jardins japonais est laissée « vide », la forme des espaces vides complimente les formes de roches, d'arbres et de mousse pour transmettre une structure naturaliste. Plus globalement, le vide dans l'espace du jardin japonais est implicitement structuré et aligné de manière critique avec l’architecture du temple ou de la maison. L'engawa (縁側), littéralement « bord vert » est une terrasse en bois qui flanque un salon et donne sur le jardin. Il peut généralement être fermé avec des portes coulissantes, ou les portes peuvent être enlevées, reliant l'espace jardin extérieur de façon transparente avec l'intérieur. 

Atelier de Gert Van Tonder deal al conférence sur la "MA"Des experts mondiaux hors de leur zone de confort. A droite, le maître de Rakugo, Katsura Sunshine, en intense concentration.

Dans cet atelier, nous avons appris à comprendre le vide et à créer notre propre espace énigmatique. Pour se faire, Gert nous a proposé de créer nos propres bonkei (盆景), des arrangements de bryophytes (mousses), de petits rochers et parfois de très petits arbres dans un paysage miniature créé dans un récipient en céramique semblable à ceux utilisés dans l'art plus connu du bonsai (盆栽). La différence principale entre bonkei et bonsai est que c'est l'impression du paysage dans son ensemble qui est le point focal du premier, et pas un seul arbre ou groupe d'arbres comme dans le second. En outre, le jardin de mousse a un caractère permanent que le bonsai n'a pas puisqu'une fois (bien) fait, il peut etre déposé dehors et prendre une vie totalement indépendante pendant de nombreuses années.

Atelier de Gert Van Tonder deal al conférence sur la "MA"Le choix des pierres est aussi important que celui d'où laisser le vide

La mousse est la même plante verte familière et compacte qui couvre le sol, les pierres et les branches d'arbres en Europe. Dans le contexte des jardins japonais, il s'agit plus spécifiquement de quelques espèces durables intentionnellement cultivées comme couvre-sol, notamment la mousse à poils longs (Polytrichum commune), connue en japonais sous le nom de sugigoke. Nous avons donc choisi un certain nombre de cailloux, de pièces de mousse, et un peu de terre, pour confectionner notre paysage. Tout comme l'accumulation de trop nombreux objets peuvent obstruer la maison, trop de rochers et arbres peuvent obstruer le flux des pensées, tout autant de métaphores de la cupidité et de la rancune. 

Atelier de Gert Van Tonder deal al conférence sur la "MA"Ma création du jour

Ce qui rend Gert van Tonder particulièrement intéressant est qu'il passe sa passion sous le prisme de sa spécialité scientifique et ses analyses neuroscientifiques des jardins japonais ont été rapportées dans des publications académiques et médiatiques telles que Nature [lire un exemple ici], la BBC, National Geographic, le New York Times et NHK World. Je suis heureux d'avoir pu envisager le vide sous un angle différent et je pense que je vais certainement finir par m'adonner à cet art. 

Conférence sur le "MA" à l’université du Tohoku (Sendai).Groupe de professeurs, docteurs, et artistes de haut vol enthousiastes à l’idée d'apprendre (Photo par Prof. Kitamura Yoshifumi).

Image

À-Propos

Site officiel de Guillaume Erard, auteur, instructeur et vidéaste résident permanent au Japon - 5e Dan Aïkido du Hombu Dojo de l'Aïkikai de Tokyo / 5e Dan Kyoshi (professeur) de Daïto-ryu Aïki-jujutsu du Shikoku Hombu Dojo.