Comment devenir résident permanent au Japon ?

Comment devenir résident permanent au Japon ?

Une fois que vous avez passé plusieurs années à vivre au Japon et que vous commencez à sentir que vous pourriez bien passer une partie substantielle de vos jours restants dans ce pays, la perspective d'en devenir officiellement un résident permanent peux devenir de plus en plus attrayante. Parce que je suis en ce moment à ce stade de ma vie, j'ai pensé que je pouvais documenter ma propre application afin que d'autre puissent utiliser mon expérience pour leurs propres démarches.

Qu'est-ce que le statut de résident permanent au Japon et pourquoi devriez-vous l'envisager ?

Tout d'abord, ce n'est pas l'équivalent d'une demande pour devenir un ressortissant japonais. Le statut de « permanent residence » permet justement à un étranger de rester au Japon sur une base permanente. Il y a plusieurs avantages à ce statut par rapport aux autres types de visas tels qu'un visa de conjoint ou un visa de travail :

  • Le statut de résident permanent n'est pas limité dans le temps, de sorte que vous n'aurez à passer par les tracas de renouvellement de votre visa tous les 1 à 3 ans. Seule votre carte de séjour devra être renouvelée tous les 7 ans.
  • Contrairement à un visa de travail, avec un statut de résident permanent, vous n'êtes pas limité à un certain type d'activité professionnelle.
  • Vous ne serez plus dépendant légalement d'un sponsor pour vos applications.
  • Avec un statut de résident permanent, une carte de crédit ou un prêt seront beaucoup plus facile à obtenir.

Qui est éligible à un statut de résident permanent ?

  • Vous avez vécu au Japon en continu pendant les 10 dernières années.
  • Vous êtes le conjoint d'un ressortissant japonais depuis au moins 3 ans et vous avez vécu au Japon en continu pendant au moins 1 an.
  • Vous avez été sous le statut des professionnels hautement qualifiés (Highly Qualified Professional, HSP) pendant au moins 4 ans et 6 mois (si vous n'avez aucune idée de ce qu'est ce HSP, alors vous n’êtes probablement pas éligible).

Dans tous les cas ci-dessus, vous devez avoir payé vos propres impôts et les primes d'assurance pendant toute la durée mentionnée et vous ne devez pas avoir eu un casier judiciaire au Japon. Votre situation financière doit être stable et vous devez justifier des gains de plus de 4 000 000 yens par an pour un couple, et 4 500 000 yens par an pour un couple avec un enfant. Bien que pas impossible, ne pas satisfaire à ces exigences réduira vos chances de succès.

Quels sont les documents nécessaires pour appliquer ?

Curieusement, je trouve que le processus d'application n'est pas si différent par rapport à celui de renouvellement de mon visa de conjoint. Il est en fait beaucoup plus facile que la demande initiale de visa de conjoint où vous avez besoin pour produire toutes sortes de preuves pour prouver que vous êtes dans une relation réelle (vous rappelez-vous le film Green Card avec Gérard Depardieu et Andie MacDowell ? C'est à peu près la même chose !). Voici les documents que vous devrez fournir et où les obtenir :

Par vous-même

  • Une photo de vous-même de dimensions 40 x 30 mm, prise de face devant un fond uni. Elle sera collée sur votre formulaire de demande.
  • Votre passeport
  • Votre carte de résident en cours
  • Un timbre fiscal de 8000 Yen (à acheter dans un bureau de poste ou au konbini situé au premier étage du bureau de l'immigration de Tokyo). N'achetez pas ce timbre tout de suite, il ne vous sera nécessaire qu'au retrait de votre visa si celui-ci est accepté.

Au bureau d'immigration

  • Le formulaire de demande est à télécharger sur le site web du bureau de l'immigration (soit en pdf, soit au format excel). Faites bien attention à l'imprimer en recto uniquement, il vous serait refusé en recto/verso.
  • Un mimoto-hoshousho (身元保証 書, lettre de garantie) (pdf). Le mieux est de le faire remplir par un ressortissant japonais. Notez que la personne qui signe n'a aucune obligation légale par rapport à vous. Ceci est juste un moyen pour le bureau d'immigration pour vérifier que vous avez réellement fait quelques contacts au sein de la société japonaise. On m'a dit que le mieux serait de demander à quelqu'un de pas trop proche de vous, mais franchement, la seule personne à qui je suis aise de demander est ma femme alors j'ai fait comme ça.
  • Une lettre de motivation expliquant pourquoi vous demandez le statut de résident permanent et un résumé de vos contributions au Japon dans les domaines diplomatiques, sociaux, économiques, culturels ou autres (modèle pdf). Ici, j'ai écrit tout ce que je fais pour promouvoir l'Aïkido, le Daito-ryu, et le Japon, avec des scans de mes certificats, des images, des articles, etc. J'ai aussi reçu des lettres de recommandation de plusieurs personnes japonaises avec qui j'ai travaillé dans ces domaines. Vous voulez vous montrer sous votre meilleur jour donc faites le plus détaillé possible. J'ai fait traduire le tout en japonais juste au cas où

Du bureau municipal

  • Une copie du koseki tohon de votre conjoint (戸籍謄本, livret de famille)
  • Votre jumin-hyo (住民票, certificat de résident)
  • Vos certificats fiscaux : nouzei-shoumeisho (納税証明書) et kazei-shoumeisho (課税証明書) (ou ceux du chef de famille)

De votre employeur

  • Votre zaishoku shoumeisho (在職証明書, certificat de travail)
  • Votre Koyou keiyaku sho (雇用契約書, contrat de travail)

Pièces supplémentaires

Je ne suis pas tout à fait sûr si ceux-ci sont absolument nécessaires, mais j'ai lu ici et là qu'ils pourraient être demandés. Je mettrai à jour cette liste si je m’aperçois que certains de ces documents ne sont pas vraiment nécessaires.

  • Le zaishoku shoumeisho (在職証明書, certificat de travail, à obtenir auprès de l'employeur). Ceci est censé aller avec la lettre de garantie. Notez que si vous n'êtes pas en mesure de produire des certificats d'impôt en votre nom propre, votre conjoint, si il agit en tant que votre garant, devra les fournir.
  • Votre shotoku kazei Shomei (所得課税 証明, certificat d'imposition sur le revenu, à obtenir au bureau municipal)

C'est tout ce que j'ai mis dans mon dossier de demande. Notez que la décision peut prendre jusqu'à 6 mois alors assurez-vous que vous ne finissez pas sans visa si votre demande est rejetée. Pour être sûr, le bureau d'immigration m'a conseillé d'appliquer en même temps pour une extension de mon visa de conjoint. J'ai donc fait faire tous ces documents en deux exemplaires et préparé les deux applications en même temps. Je vous souhaite bonne chance dans vos propres démarches !

Image

À-Propos

Site officiel de Guillaume Erard, auteur, instructeur et vidéaste résident permanent au Japon - 5e Dan Aïkido du Hombu Dojo de l'Aïkikai de Tokyo / 5e Dan Kyoshi (professeur) de Daïto-ryu Aïki-jujutsu du Shikoku Hombu Dojo.