Menu

Si vous avez l'intention de résider au Japon pour une période excédant quelques mois, je suis sûr que vous allez également considérer la possibilité de louer un appartement à vous. Bien que ce soit pour la plupart des gens le signe ultime d'intégration au pays du soleil levant, c'est aussi l'une des tâches les plus difficiles qu'il m'ait été donné d'accomplir au Japon. Après vous avoir expliqué comment obtenir un visa vacances-travail, puis comment trouver un emploi au Japon, je vais essayer dans cet article de vous donner les informations essentielles pour faciliter votre recherche d'un logement au Japon.

Pour être tout à fait honnête, lorsque j'ai entrepris mes recherches, je ne partais pas forcément avec tous les atouts de mon côté. J'étais un étranger, célibataire ne parlant pas le japonais. Je n'avais pas de contrat de travail à long terme, mais à la place, trois contrats à durées réduites. Mon salaire initial était loin d'être confortable, j'étais sur un visa vacances-travail d'un an et pour couronner le tout, je n'avais personne pour se porter caution pour moi et je voulais vivre à dix minutes de marche maximum de Shibuya station afin de pouvoir me rendre aisément au travail et au dojo. Et bien en dépit de tous ces problèmes, j'ai réussi à trouver un appartement fantastique au cœur de Shibuya et je vais vous expliquer comment j'ai fait. Comme d'habitude, cet article se concentrera sur ce que je connais le mieux, le marché du logement à Tokyo.

Comme vous le savez certainement, la zone métropolitaine englobant Tokyo et Yokohama compte environ 33 200 000 habitants, ce qui en fait la plus grosse ville au monde. Évidemment, un paysage urbain de cette taille pose des problèmes de tailles proportionnelles, en particulier en ce qui concerne le logement et les transports. De plus, les propriétaires au Japon sont très différents de ceux à qui on peut avoir affaire en Europe. Ayant vécu de nombreuses années au Royaume-Uni et en Irlande, j'étais habitué à une grande flexibilité en termes de logement, aucune question, peu de papiers à signer, du moment que le loyer est payé à temps...

Au Japon par contre, les choses sont assez différentes. Le marché du logement est tel que même les Japonais ont du mal à trouver un endroit où vivre. D'ailleurs, c'est une des raisons principales pour laquelle ils continuent à vivre chez leurs parents à la mi-trentaine afin d'économiser l'argent qui leur servira à emménager dans un nid douillet et aseptisé une fois qu'ils auront trouvé le ou la partenaire idéal(e). En plus du prix absolument exorbitant de l'installation (incluant le tristement célèbre et obligatoire « pot-de-vin » pour le propriétaire), il est aussi nécessaire de trouver un garant dans le cas où vous ne puissiez payer votre loyer. Étant donné l'énorme responsabilité légale et financière que cette fonction induit, la plupart des gens seront plus que réservés en ce qui concerne se porter caution pour vous, car cela pose souvent problème même au sein d'une même famille !

Intérieur de l'appartement à Shibuya

Mon appartement au Japon

Le "qui est qui ?" de la recherche d'appartement au Japon

Agents immobiliers

Les appartements au Japon sont habituellement loués via les agences plutôt que les propriétaires. Soyons clairs, le système de location au Japon est tout sauf facile pour les étrangers et les propriétaires sont plus que réticents à louer leurs propriétés à des étrangers, surtout si ceux-ci ne parlent pas japonais. C'est compréhensible puisque le but de la manœuvre est d'avoir le minimum d'interaction avec les locataires et quand c'est inévitable, que celles-ci soient les plus courtes et efficaces possibles. Soyez donc patient, il est certain que vous vous ferez rejeter plusieurs fois avant de trouver un propriétaire compréhensif alors ne perdez pas courage !

La durée typique d'un contrat de location est de deux ans, ce qui met automatiquement les possesseurs de visa d'un an dans une situation difficile. Cela dit, si vous avez un contrat de travail couvrant la durée de location, cela peut généralement suffire. Au Japon, les agents immobiliers sont plus intimement liés au processus de location et ils servent souvent d'intermédiaire entre le locataire et les prestataires de services (électricité, gaz, Internet, etc.). Leur travail est de s'assurer que votre location est satisfaisante puisque ce sont eux qui ont choisi de vous montrer telle ou telle propriété. Après tout, leur commission est assez élevée alors n'hésitez pas à les appeler si vous avez besoin de quelque chose, surtout dans les premiers mois suivant la signature de votre bail. Personnellement, j'ai obtenu de mon agent immobilier qu'il s'occupe de la paperasserie afin de connecter tous les services (électricité, gaz et Internet) et il est même venu attendre le technicien Internet chez moi lorsque je ne pouvais me libérer pour l'installation.

Intérieur de l'appartement à Shibuya

Mon appartement

Certains agents immobiliers s'adressent spécifiquement aux étrangers et on peut les trouver dans toutes les zones urbaines importantes. La colocation est rare au Japon, mais ces agents offrent souvent cette possibilité ainsi que des locations individuelles. Ils proposent également des contrats plus courts que ceux mentionnés ci-dessus. En général, les logements sont meublés et les charges sont souvent incluses dans les loyers.

Bien que ces agents immobiliers ne soient pas le sujet de cet article, le fait qu'ils offrent des locations allant de quelques semaines à quelques mois en font une option de choix pour avoir un toit au-dessus de la tête pendant que vous menez vos recherches pour trouver l'appartement de vos rêves.

Le garant (hoshonin, 保証人)

Le garant doit être une personne Japonaise ou bien une entreprise possédant au moins une branche enregistrée au Japon. Le garant doit avoir un revenu régulier et stable s'élevant à au moins l'équivalent de trois fois le loyer mensuel. Les entreprises agissaient souvent en tant que garant pour leurs employés, mais selon mon expérience, cela devient de plus en plus rarement accepté par les propriétaires. Encore une fois, la responsabilité juridique du garant est très conséquente, presque à ses dépens par rapport au locataire et personnellement, je ne connais personne à qui j'oserais demander d'être mon garant, pas même mon amie.

Compagnies garantes (hoshonin-gaisha, 保証人会社)

Ces entreprises se spécialisent dans le business de se porter garant pour les gens ne pouvant trouver une personne pour agir en tant que tel. Leur procédure de sélection est similaire à celle employée par les propriétaires, c'est-à-dire très stricte. Je me suis bien souvent vu refuser une location parce que la compagnie garante avait refusé mon application bien que le propriétaire soit d'accord. Dans ces conditions, il est bien sûr impossible de louer l'appartement en question. Le tarif de la compagnie garante s'élève environ à la moitié du loyer mensuel. De nos jours, les propriétaires préfèrent souvent que les locataires fassent appel à une compagnie garante plutôt qu'à un individu garant. Dans certains cas, j'ai même vu des annonces réclamant l'utilisation d'une compagnie garante en plus d'une personne physique. Évidemment, je vous conseille de ne pas répondre à ce genre d'annonces.

Extérieur de l'appartement à Shibuya

La vue depuis mon balcon

Les paramètres à prendre en compte pour une recherche d'appartement au Japon fructueuse

Choisir l'endroit

Dans une ville de la taille de Tokyo, assurez-vous que vous vivez soit près de votre travail, soit suffisamment près d'une station permettant un transit facile jusque là-bas. Souvenez-vous que Tokyo est le cauchemar de la migration pendulaire et la dernière chose que vous voulez est d'avoir à changer plusieurs fois de ligne ou pire, avoir à passer via un des carrefours principaux du type Shibuya ou Shinjuku. Bien choisir votre endroit améliorera de façon significative votre qualité de vie, même si ça veut dire passer un peu plus de temps dans le train lui-même.

Personnellement, je vis assez loin de mon lieu de travail, mais c'est un trajet de 40 minutes de terminus à terminus dans le sens inverse du trafic et je suis donc sûr d'avoir une place assise aussi bien à l'aller qu'au retour. Je monte dans le train, choisi un siège confortable et 40 minutes plus tard, après une sieste, je me retrouve où je veux, le plus difficile dans tout ça étant de bien me réveiller à la station avant que le train ne reparte dans l'autre sens !

Faites attention aux annonces mentionnant que l'appartement est à X minutes de la station Y. Chronométrez le trajet vous-même lors de la première visite et assurez-vous que vous êtes du bon côté de la station par rapport à la ligne qui vous intéresse, car crapahuter dans les couloirs le matin pourrait bien doubler, voire tripler ce temps. Cela dit, c'est toujours mieux que de marcher longtemps sous la pluie...

Une fois que vous avez trouvé l'endroit qui vous plaît, assurez-vous de visiter le voisinage la nuit avant de signer, surtout si vous vivez près d'un débit de boissons, car l'ambiance et le niveau sonore peuvent changer très nettement une fois que les salarymen se ruent sur le saké après une dure journée passée à larbinner. Votre journée n'en serait en outre que meilleure si vous n'avez pas à enjamber les ivrognes en costume endormis par terre et les flaques de vomi de la veille lorsque vous sortez de chez vous pour aller au travail le matin.

Shibuya

Choisissez le bon moment pour effectuer vos recherches

Le mois de mars est le mois le plus intense en termes de relocalisation, car c'est la fin de l'année scolaire et les entreprises redistribuent leurs employés à cette période-là. Assurez-vous de mener votre recherche avant cette période.

L'âge du bâtiment

Les agents immobiliers vous demanderont souvent, en plus de l'endroit qui vous plairait, l'âge du bâtiment dans lequel vous désirez vivre. Le Japonais aimant à outrance la nouveauté, c'est un critère très important dans leur choix de logement. En tant que gaïjin, ce genre de considérations ne sera probablement pas une priorité, mais gardez tout de même à l'esprit que le double vitrage est quelque chose de relativement nouveau au Japon et que les plus anciens bâtiments ne seront probablement pas équipés.

Isolation thermique

L'isolation est un critère très important car au Japon, il fait très chaud et humide l'été et très froid l'hiver. La plupart des appartements sont seulement équipés avec un climatiseur et cela rend les factures d'électricité très salées, quelle que soit la saison. L'isolation de votre appartement est donc un paramètre critique pour garder la facture d'électricité à un niveau raisonnable tout en pouvant quand même sécher vos vêtements.

Questions de taille

La superficie des appartements au Japon est exprimée en nombre de tatamis (jo). Un tatami mesure environ 180 cm x 90 cm. Je vous conseille fortement de sacrifier un peu de surface au profit d'une localisation avantageuse. Les invitations à la maison sont rares au Japon pour des raisons culturelles et parce que la plupart des gens vivent dans de petits appartements, surtout à Tokyo. Considérez également le temps que vous allez réellement passer à la maison. Après tout, je ne pense pas que vous soyez venu au Japon pour passer vos week-ends devant votre ordinateur non ?

Plan de l'appartement

Le plan de mon appartement

Information financière

Les agents immobiliers réclameront toujours des informations concernant votre situation financière, dont votre salaire mensuel, la durée de votre contrat de travail, et le type de visa que vous avez. Bien souvent, ils vous demanderont une copie de votre contrat de travail ainsi qu'une lettre de recommandation de votre employeur.

Au même titre que pour le garant, vous devrez justifier d'un salaire au moins trois fois supérieur à votre loyer mensuel. Encore une fois, il est toujours mieux d'avoir un visa et un contrat de travail dont les durées couvrent celle du bail.

Le coût et les modalités d'installation

Louer un appartement au Japon en particulier à Tokyo, est extrêmement onéreux, surtout au début. Après la signature d'un bail, la plupart des gens sont à court d'argent pour quelques mois et ils doivent attendre un peu avant de meubler leur logement. Presque la totalité des frais initiaux est non remboursable et la note peut parfois s'élever aussi haut que dix fois le loyer mensuel. Si je me souviens bien, j'ai dû dépenser plus de 650 000 yens en liquide le jour de la signature de mon bail. Souvenez-vous également qu'en plus de cela, vous devrez vous acquitter le même jour d'un mois de loyer en avance. Les principales dépenses sont les suivantes :

Frais de réservation (tetsukekin, 手付金)

Ces frais servent à garantir que l'appartement sur lequel vous avez posé une option ne sera pas loué à quelqu'un d'autre avant que vous ne signiez. Cela vous empêche également d'annuler facilement. L'argent vous est soit rendu soit utilisé pour payer les frais décrits ci-dessous. Le montant varie généralement entre la moitié et un loyer complet.

La caution (shikikin, 敷金)

La caution varie en général entre un et plusieurs mois de loyer. Au contraire de ce qui se passe en Europe, celle-ci est rarement rendue, car elle sert aux réparations et nettoyage après que vous partiez.

Frais de nettoyage

Il vous en coûtera environ la moitié d'un loyer afin que l'appartement soit nettoyé avant que vous n'emménagiez.

Remplacement de clé

Au moment où vous emménagez, vous devriez recevoir un jeu de clés neuf car les serrures sont changées entre chaque locataire. Il vous en coûtera environ 10 000 yens.

Key money (reikin, 礼金)

Reikin signifie « cadeau de gratitude ». Il s'agit d'un paiement obligatoire considéré comme un cadeau au propriétaire pour le remercier de vous avoir laissé louer sa propriété. Le montant se situe n'importe où entre un et six mois de loyer. Depuis quelque temps, de plus en plus de propriétaires tendent à laisser tomber le reikin mais ne soyez pas dupe, l'argent économisé se retrouve très souvent recouvré quelque part ailleurs dans les divers frais.

Commission de l'agent immobilier (chukai tesuryo, 仲介手数料)

Cette commission s'élève en général à un mois de loyer plus 10% de taxes.

Frais de garantie

Si vous optez pour les services d'une compagnie garante, celle-ci vous facturera à peu près la moitié d'un mois de loyer.

Loyer et frais de maintenance

On l'a vu, la plupart des frais sont calculés en fonction du prix du loyer mensuel. En plus de cela, vous devrez payer chaque mois des frais de maintenance pour votre bâtiment (nettoyage de parties communes, ordures, etc.). Selon mon expérience, il vous en coutera de 10 000 à 20 000 yens par mois.

Signer le contrat

Votre contrat sera écrit en japonais seulement donc assurez-vous d'amener un ami avec vous qui pourra le lire pour vous. L'agent immobilier sera présent également et pourra probablement vous faire la traduction, mais il est recommandé de venir avec quelqu'un de vraiment impartial juste au cas où et pour éviter les mauvaises surprises.

Représentation en pixels de Shibuya

Shibuya vu par eBoy

Une fois sur les lieux

Factures

Les factures peuvent être payées directement à la compagnie, à la banque, au bureau de poste, dans les boutiques d'appoint, ou par transfert bancaire. Personnellement, je paie mes factures au combini 7/11 en face de chez moi, mais ça peut poser un problème si vous vous absentez longtemps. Vous devrez régler les détails de vos prestataires de services (souvent avec l'aide de votre agent immobilier) après la signature du bail.

bills-japan

Ceci est une facture de format habituel de la part de TEPCO

Enregistrement de nouvelle adresse

N'oubliez pas de mettre à jour votre gaïkokujin card vers les autorités locales de votre nouveau domicile. Ils marqueront la nouvelle adresse sur le dos de votre Alien Registration Card. Contactez votre banque également afin que vos documents ne soient pas envoyés à autrui.

Meubles

Les appartements sont rarement meublés et donc le coût de l'ameublement doit également être pris en compte dans vos évaluations. Heureusement, il existe des magasins de meubles peu chers comme Nitori et Ikea. Gardez à l'esprit que les animaux de compagnie ne sont pas souvent les bienvenus et si vous pensiez mettre vos photos de famille aux murs, laissez-les dans vos cartons car il est souvent interdit de percer le moindre trou dans les murs.

Renouveler votre bail

Une fois que vos deux années de bail sont écoulées, vous avez la possibilité de renouveler votre bail, mais cela a un prix. Vous dépenserez vraisemblablement un ou deux mois de loyer pour le propriétaire et il est fort possible que votre contrat stipule que vous deviez arroser l'agent immobilier également. Lisez bien votre contrat !

Conclusion

J'espère que ces quelques conseils vous seront utiles. La recherche d'un appartement est un moment très stressant, en particulier à l'étranger et surtout au Japon qui présente de nombreuses difficultés propres. Le coût astronomique vous obligera à réfléchir très sérieusement avant de vous engager. Je vous souhaite tout le succès possible dans votre recherche, puissiez-vous trouver le logement de vos rêves !


Plus d'informations sur la vie au Japon

Liens utiles :

  • Gaijin Houses

À propos de l'auteur
Guillaume Erard
Biographie
Fondateur du site en 2007, Guillaume est un passionné de culture et d'arts martiaux Japonais. Après avoir pratiqué le Judo pendant l'enfance, il débute l'Aïkido en 1996 et le Daïto-ryu Aïki-jujutsu en 2008. Il détient actuellement les grades de 4e Dan en Aïkido (Aïkikaï) et 2e Dan en Daïto-ryu Aïki-jujutsu (Takumakaï). Guillaume est également passionné de science et d'éducation et il détient un doctorat en Biologie Moléculaire depuis 2011. Il vit à Tokyo et travaille comme consultant pour la recherche médicale. > Voir le profil complet

Tagged under: Tokyo guide logement