Micheline Tissier promue au 7e dan - Kagamibiraki 2020

Micheline Tissier promue au 7e dan - Kagamibiraki 2020

L'année 2020 promet d'être plutôt chargée, non seulement à cause des Jeux Olympiques d'été, mais aussi à cause d'un certain nombre d'événements d'Aïkido qui seront d'ailleurs plus ou moins directement affectés par ces JO.

Tout d'abord, il faut savoir que le Nippon Budokan est actuellement en cours de rénovation afin de pouvoir accueillir les JO et par conséquent, il n'a pas pu accueillir le Kagamibiraki / Keiko Hajime, qui a dû être annulé. Le Kobudo Embutaikai et le All Japan Aikido devront également être déplacés. Le premier aura lieu en février au Tokyo Budokan et le second aura lieu en mai à Takasaki, dont la plupart d'entre vous se souviendront comme le lieu du 12e Congrès de la Fédération International d'Aïkido ayant eu lieu en 2016.

Au sujet du congrès, le 13e congrès aura lieu peu de temps après la fin des Jeux Olympiques à Yoyogi (détails à suivre). Après cela, c'est la ville de Tanabe (lieu de naissance d'Ueshiba Morihei) qui organisera également une exposition spéciale les 24 et 25 octobre au sujet du fondateur de l'Aïkido (植芝盛平翁顕彰事業, lit. : Projet en l'Honneur de Ueshiba Morihei) dans son propre Budokan, qui sera nouvellement construit. Évidemment, j'essaierai d'assister et de faire un rapport au sujet de la plupart de ces événements.

Pour démarrer cette année, j'ai assisté à la cérémonie de Kagamibiraki qui a eu lieu au Hombu Dojo. J'avais été informé que Micheline Tissier allait être promue au 7e dan Aikikai et je ne pouvais évidemment pas manquer cette occasion. Le Kagamibiraki est toujours un grand moment de rencontre et de discussions tout en dégustant un verre de nihonshu et du mochi dans une sauce azuki. J'ai eu la chance de passer ces instants en compagnie de Micheline, de sa fille et de ses élèves, ainsi qu'Okamoto Yoko et Kumazawa Miyuki Sensei, avec qui c'est devenu une sorte de tradition. Micheline a eu la gentillesse de me consacrer un peu de temps dans son emploi du temps très chargé (elle était au Japon pour trois jours au total !) pour me parler de cette promotion et de ce qu'elle représentait pour elle.

La cérémonie a suivi le format habituel, avec une démonstration de Doshu, suivie de la remise des certificats à quelques personnes spécialement sélectionnées. Après cela, Tada Hiroshi Shihan a prononcé son discours traditionnel mais cette année, il a été traduit en anglais par Fabio Gygi. Les lecteurs se souviendront peut-être de Fabio puisque c'est lui qui m'a aidé à réaliser mon interview avec Tada Sensei il y a quelques années.

La liste des promus au 8e dan est la suivante :

  • Yamashima Takeshi
  • Ogawa Yoshihiro
  • Takahiro Matsumaru
  • Haruyoshi Horikoshi
  • Ishigaki Haruo
  • Hatayama Kengo

Je voudrais féliciter Bruno Zanotti (7e dan), Philippe Léon (7e dan), Eamon Devlin (6e dan), Iulian Perpelici (6e dan), et Emmanuel Mares (5e dan), ainsi que tous les nouveaux promus. La liste complète des promotions est disponible ici.

Le Kagamibiraki est toujours une excellente occasion de retrouver les gens qui comptent. Ici avec mon ami Jordy Delage, en compagnie de Kimura Jiro Shihan.

Image

À-Propos

Site officiel de Guillaume Erard, auteur, instructeur et vidéaste résident permanent au Japon - 5e Dan Aïkido du Hombu Dojo de l'Aïkikai de Tokyo / 5e Dan Kyoshi (professeur) de Daïto-ryu Aïki-jujutsu du Shikoku Hombu Dojo.